Actu paris sportifs

Euro 2016 : Les favoris au rendez-vous des ¼ ?

La première question qu’il faut se poser avant le début de ces ¼ de finales de l’Euro 2016, c’est : Qui n’est pas au rendez-vous ?

Si lors de la phase de poules, aucun « cadors » n’a été éliminé, les 8è de finales ont fait quelques dégâts avec notamment la sortie de route du double Champion d’Europe en titre, l’Espagne et aussi, de l’Angleterre.

Si l’Espagne a été battue par le finaliste de l’Euro 2012, l’Italie, c’est l’Angleterre qui « pleure » aujourd’hui, car les Three Lions se sont inclinés devant le petit poucet de la compétition, l’Islande (1-2).

D’ailleurs, en ¼ de finale de l’Euro 2016, c’est l’équipe de France qui aura la « chance » d’affronter cette formation Islandaise. Sans manquer de respect aux Islandais, il existe un gouffre entre ces deux nations : plus de 2 millions de licenciés en France contre 100 professionnels en Islande !

Il est donc impossible d’imaginer un échec de l’équipe de France. Si les joueurs Français évoluent à la Juventus de Turin, à l’Atlético Madrid, au Bayern Munich ou encore à Arsenal, les deux stars Islandaises sont Sigthorsson du FC Nantes et le capitaine Gunnarsson de Cardiff City.

La France et l’Islande sont invaincues dans cet Euro 2016, mais depuis plus de 40 ans, les Tricolores n’ont jamais été battus par les Islandais, soit 8 victoires et 3 nuls. Tous les efforts défensifs consentis devant le Portugal (1-1), l’Autriche (2-0) ou encore l’Angleterre (2-1) pourraient finir par user l’Islande !

A l’inverse, la France est euphorique après sa belle victoire devant l’Irlande, 2 buts à 1. Les Bleus ont été menés après deux minutes de jeu, mais ils ont trouvé les ressources nécessaires pour l’emporter avec notamment le retour en forme de Griezmann, auteur d’un doublé !

Les pronostics et les cotes de France - Islande

Dans le même tableau, l’Allemagne et l’Italie vont s’affronter pour une place en demi-finale. Les Allemands, Champions du Monde 2014, n’ont pas été en réussite ces dernières années devant l’Italie, car ils ont chuté en ½ finale de la Coupe du Monde 2006 et de l’Euro 2012.

Une situation qui pourrait être identique, surtout que l’Italie vient de sortir l’Espagne (2-0), Championne d’Europe 2008 et 2012. Une belle victoire pour l’Italie, qui confirme sa belle solidité, mais attention, l’Allemagne n’a pas encaissé de buts dans cet Euro 2016 !

Allemagne - Italie

C’est le ¼ de finale le plus indécis, alors que dans l’autre tableau, on va retrouver quatre outsiders, le Portugal, le Pays de Galles, la Belgique et la Pologne.

Le Portugal fait parti des prétendants au dernier carré et même à la finale après avoir sorti la Croatie (1-0). Demi-finaliste en 2012, battus aux tirs au but par l’Espagne, les Portugais espèrent enfin sacrer leur star, Cristiano Ronaldo, triple ballon d’or.

Le Portugal va devoir sortir la Pologne de Robert Lewandowski, mais les Polonais sont déjà heureux de se retrouver pour la première fois de leur histoire en ¼ de finale. Ils sont des miraculés, car en 8è de finale, ils avaient été dominés et bougés par la Suisse, mais la séance des pénaltys a tourné en leur faveur.

Pologne - Portugal

Dans le dernier ¼ de finale, la Belgique d’Eden Hazard va défier le Pays de Galles de Gareth Bale. Les Belges sont plus complets, ils montent en puissance, ils marquent des buts (8)..., alors que le Pays de Galles vient de souffrir devant la modeste équipe d’Irlande du Nord, victoire 1-0 sur un but contre son camp.

Pays de Galles - Belgique

Au regard de ces ¼ de finales, voici les demi-finales attendues, Portugal / Belgique et France / Allemagne, la revanche du Mondial 2014 !

Il est toujours possible de parier sur le vainqueur de l'Euro et les cotes ont évidemment bien évolué depuis le début du tournoi

cote vainqueur euro

Les cotes du début donnaient ça :

cote vainqueur euro au début du tournoi

Comme on peut le voir elles ont surtout évolué pour l'italie ,le portugal et la belgique qui deviennent de sérieux prétendant.

Euro 2016 : Les favoris au rendez-vous des ¼ ? par Coteur mis à jour le 29/06 2016

A lire aussi...