coteur
  

Dans les paris sportifs, les cotes sont fixées par les bookmakers et le parieur gagne la cote à la validation de son pari. C'est différent dans les paris hippiques, puisque c'est le principe du pari mutuel qui s'impose avec l'incertitude de la cote gagnée par le parieur jusqu'au départ de la course, voire à la parution des rapports. Toutes les précisions ci-dessous.

Le principe du pari mutuel au turf

Le pari mutuel signifie que toutes les mises de chaque type de pari sont réunies au sein d'une enveloppe, répartie entre les gagnants, après rémunération du site de paris hippiques.

Les cotes évoluent en fonction des enjeux jusqu'au départ de la course. Le parieur gagne la cote finale d'un cheval en simple gagnant par exemple, et non la cote au moment où il a validé son pari. Plus un cheval sera joué, plus sa cote va diminuer et celle des autres chevaux augmenter. Et ce, jusqu'au départ de la course, où les enjeux sont stoppés.

Les parieurs turf jouent donc les uns contre les autres.

Comment sont calculés les rapports au turf ?

Pour certains paris, comme le simple gagnant ou le Zeshow, la cote finale affichée après le départ de la course représente le rapport que va gagner le parieur, par unité de mise. Par exemple, si vous avez misé 10€ en simple gagnant sur un cheval, qui gagne la course et dont la cote finale est de 9/1, vous empocherez 90€ (10€ x 9).

Mais, pour la majorité des paris, les rapports au turf ne sont connues qu'à leur parution, car ils sont déterminés en fonction de l'arrivée. Si vous avez parié en simple placé sur un cheval, son rapport sera calculé en fonction des autres chevaux également placés. Plus il y a de favoris (chevaux très joués) à l'arrivée et plus les rapports seront faibles ; plus il y a d'outsiders (chevaux peu joués) à l'arrivée et plus les rapports seront élevés. En effet, puisque chaque type de pari possède son enveloppe, redistribuée entre les gagnants, moins il y a de gagnants et plus la part de l'enveloppe sera élevée. Et inversement.

Pour le pari simple placé notamment, vous avez accès à une fourchette de rapports chez certains opérateurs, comme PMU ou ZETURF, ce qui vous permet de connaître le rapport minimum et maximum.

Comparer les cotes pour optimiser son pari

Vous l'aurez compris, la répartition des enjeux au sein d'une enveloppe pour un type de pari est différent d'un site de paris hippiques à un autre ; d'où l'importance de comparer les cotes avant de parier ! Vous pourrez ainsi valider la meilleure cote pour un même risque encouru et optimiser vos paris.

Pour vous aider, nous avons mis en place un comparateur de cote en simple gagnant dans toutes les courses du programme, avec une actualisation automatique, pour vous permettre de déceler rapidement le site de paris hippiques qui propose la cote la plus élevée !

A lire aussi...