GIRO 2009

Chaque année vous êtes nombreux à suivre et à parier sur le tour de France, on en parle ici !

Modérateurs : gromarco67, Uncia, Bergkamp, G-rom, admin, def, Loicprono

Avatar de l’utilisateur
gaara.om
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 1121
Inscription : 23 oct. 2006, 02:54
Localisation : CANNES
Been thanked : 1 time

GIRO 2009

Message par gaara.om »

Le Giro en chiffres



La 92e édition du Tour d'Italie débute ce samedi à Venise. Une année spéciale pour le Giro, qui célèbre le 100e anniversaire de sa naissance. Avant le grand départ, voici les chiffres et statistiques clés de ce Giro 2009 et de l'histoire de l'épreuve.

. 1 – Mieux vaut tard que jamais. Lance Armstrong va disputer, à 37 ans et 9 mois, le Tour d'Italie pour la première fois de sa carrière. Avant de prendre sa retraite en 2005, l'Américain avait pris part au Tour et à la Vuelta, mais jamais au Giro. Une anomalie qui sera réparée samedi à Venise.

. 3 – Le nombre de vainqueurs français dans l'histoire de l'épreuve. Des trois grands Tours, c'est sur le Giro que les Tricolores possèdent le plus faible palmarès. C'est Jacques Anquetil qui fut le premier à ramener le maillot rose, en 1960. Le Normand allait récidiver quatre ans plus pour signer le doublé Giro-Tour. Il faut ensuite se projeter dans les années 80 pour revoir les Français en haut de l'affiche. Bernard Hinault l'a emporté à trois reprises, en 1980, 82 et 85. Puis ce fut au tour de Laurent Fignon, passé tout près en 1984, de triompher en 1989. Il y a 20 ans, déjà…

. 5 – Ils sont trois à se partager le record de victoires sur le Tour d'Italie, avec cinq succès chacun. Il s'agit des Italiens Alfredo Binda (1925, 27, 28, 29, 33) et Fausto Coppi (1940, 47, 49, 52, 53) et du Belge Eddy Merckx (1968, 70, 72, 73, 74). A noter que depuis le milieu des années 80 et les trois victoires de Bernard Hinault, personne n'a réussi à remporter plus de deux fois l'épreuve. Miguel Indurain, Ivan Gotti, Gilberto Simoni et Paolo Savoldelli ont signé un doublé mais sans jamais réussir à l'emporter une troisième fois.

. 5 – Cinq anciens vainqueurs figurent dans la liste des partants cette année. Ils sont tous de nationalité italienne. Si le tenant du titre, Alberto Contador, n'est pas là, Danilo Di Luca (2007), Ivan Basso (2006), Damiano Cunego (2004), Gilberto Simoni (2001, 2003), et Stefano Garzelli (2000) seront au départ de Venise e, ayant déjà remporté l'épreuve.

. 7 – Le nombre d'étapes de montagne au menu de cette édition du centenaire, soit une tous les trois jours en moyenne ! A noter surtout cinq arrivées au sommet (six si on ajoute l'étape de Bologne qui s'achève par une brève ascension) dont deux dans les cinq premiers jours de course et deux autres dans la dernière semaine, avec le Blockhaus et l'ascension du Vésuve. Bref, si on parle beaucoup du contre-la-montre de 60 kilomètres, les grimpeurs auront maintes occasions de faire la différence.

. 9 – C'est Felice Gimondi qui détient le record de podiums sur le Tour de France. L'Italien est monté neuf fois sur la boîte. Outre ses trois victoires, il a terminé deux fois deuxième et quatre fois troisième. Viennent ensuite, avec sept podiums: Fausto Coppi, Gino Bartali et Gilberto Simoni, qui tentera la passe de huit cette année. A noter que sur le Tour de France, le record de podiums est fixé à huit. C'est Raymond Poulidor qui le détient.

. 11 – 11 champions ont remporté le Giro sans enlever la moindre étape. Quelques grands noms dans cette liste, puisque ce fut notamment le cas de Contador la saison dernière, mais aussi de Gino Bartali (en 1946), de Fiorenzo Magni (51), Gastone Nencini (1957), ou Felice Gimondi (1969). Mais Franco Balmanion a réussi un "exploit" unique, en remportant deux années de suite le Giro, en 1962 et 63, sans gagner la moindre étape !

. 16 – Soit le nombre de coureurs français qui prendront le départ samedi à Venise. Un contingent maigrichon qui fait craindre que les Tricolores ne fassent que de la figuration ces trois prochaines semaines. Ils sont répartis au sien des équipes Bbox Bouygues Telecom (7), AG2R La Mondiale ( 6) et Caisse d'Epargne (3). C'est moins que les années précédentes, mais il y avait alors davantage d'équipes françaises représentées.

. 18 – C'est le petit Italien Wladimiro Panizza qui détient le record de participations au Tour d'Italie. Il a été 18 fois au départ et a rallié l'arrivée à 16 reprises. Il a terminé huit fois dans les 10 premiers du classement général et fut notamment le dauphin de Bernard Hinault lors de la première victoire du Breton, en 1980.

. 42 – Le recordman des victoires d'étapes sur le Tour d'Italie n'a jamais remporté l'épreuve. Et pour cause, puisqu'il s'agit du plus célèbre des sprinters, Mario Cipollini. L'ancien champion du monde a levé les bras à 42 reprises dans sa carrière sur les routes du Giro. Il signe son tout premier succès en 1989, à 22 ans. Il était loin d'imaginer alors qu'il effacerait un jour le grand Alfredo Binda et ses 41 victoires des tablettes. Ce fut chose faite en 2003, quand Super Mario obtint deux nouveaux succès, pour égaler puis dépasser Binda. Au total, Cipollini a remporté des étapes dans 13 éditions différentes, autre record.

. 76 – Deux chronos individuels sont au programme du Giro 2009, pour un total de 77 kilomètres. Le premier sera le plus long depuis 13 ans (60,6 kilomètres entre Sestri Levante et Riomaggiore), le second, en clôture de l'épreuve, nettement plus court (15,5 km dans les rues de Rome). Il faut y ajouter les 20 kilomètres du contre-la-montre par équipes, dès samedi, au Lido de Venise.

. 78 - Eddy Merckx détient la plupart des records du cyclisme mondial. En voici un de plus. C'est lui qui a endossé le plus de fois le maillot rose au cours de sa carrière: Il l'a porté 78 fois, soit quasiment 20 de plus que son dauphin dans ce classement, Alfredo Binda. Vient ensuite Francesco Moser (57).

. 1709 – C'est le nombre d'étapes qui ont été disputées dans le cadre du Tour d'Italie entre 1909 et 2008. Les Italiens se sont évidemment taillé la plus grosse part du gâteau. Le butin français, en comparaison, est terriblement maigrichon: 55 succès seulement en 91 éditions. La dernière remonte à 2005, lorsque Christophe Le Mével, sous les couleurs du Crédit Agricole, s'était imposé dans la 16e étape, à Varazze.

. 2064 – C'est à cette altitude que se trouve le point culminant de ce Giro du centenaire, au sommet du Blockhaus, où sera jugée l'arrivée de la 17e étape, qui sera donc la plus haute mais aussi… la plus courte de l'épreuve. Initialement, c'est en France qu'aurait dû se trouver la Cima Coppi, au sommet du col d'Izoard. Mais suite à une modification du tracé de l'étape Cuneo-Pinerolo, les organisateurs ont décidé de ne plus passer par la France.
(source eurosport)
Avatar de l’utilisateur
gaara.om
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 1121
Inscription : 23 oct. 2006, 02:54
Localisation : CANNES
Been thanked : 1 time

Re: GIRO 2009

Message par gaara.om »

Le Giro célébrant cette année son centenaire, les organisateurs ont voulu honorer les les villes et les lieux les plus célèbres de la Péninsule, de Venise à Rome en passant par Milan et le Vésuve. Le parcours, lui, s'annonce excitant avec la montagne dès la première semaine. Gros plan.

. ETAPE 1


Date: Samedi 9 mai
Départ: Venise
Arrivée: Venise
Type: CLM par équipes
Distance: 20,5 km
Voir le profil

Le Giro du centenaire s'ouvre dans le cadre prestigieux et enchanteur de Venise, avec un aller-retour le long du fameux Lido (où se tient chaque année la Mostra, le festival du film de Venise), pour un contre-la-montre par équipes d'un peu plus de 20 kilomètres, sur un tracé absolument rectiligne. Les équipes de rouleurs s'en donneront à coeur joie et il pourrait déjà y avoir quelques écarts entre les principaux candidats au maillot rose. L'équipe Garmin, lauréate du chrono collectif sur le Giro l'an dernier, sera sans doute dans le coup pour la gagne. Elle a d'ailleurs fait de cette étape un objectif. Attention également aux Columbia, dominateurs dans cet exercice en Romandie la semaine passée.

__________________________________________________________________________________________________

. ETAPE 4


Date: Mardi 12 mai
Départ: Padoue
Arrivée: San Martino di Castrozza
Type: Montagne
Distance: 162 km
Voir le profil

Le départ de Venise change fondamentalement la donne de ce Giro, qui aborde les Dolomites dès le début de la première semaine de course, alors que ce massif est généralement traversé en dernière semaine. Pour les favoris, cela implique d'être quasiment à 100% dès le début, excluant l'idée d'une entrée en matière en douceur. Cette première étape de montagne est relativement courte, et sans difficulté dans ses 100 premiers kilomètres. Puis, tout s'emballe avec deux ascensions successives. D'abord le Croce d'Aune, une montée de 8 kilomètres à 7,8% de moyenne. Et enfin, la montée finale vers San Martino di Castrozza, pour la première arrivée au sommet. Rien d'insurmontable. A l'exception d'un court passage à 10%, la pente, assez régulière, n'est pas monstrueuse. Mais ça monte tout de même pendant plus de 11 kilomètres. Entre les costauds, il n'y aura pas d'écarts considérables, surtout avant le rendez-vous de mercredi. On peut s'attendre à la victoire d'un échappé, ou l'arrivée d'un petit groupe de favoris.

__________________________________________________________________________________________________

. ETAPE 5


Date: Mercredi 13 mai
Départ: San Martino di Castrozza
Arrivée: Alpe di Siusi
Type: Montagne
Distance: 125 km
Voir le profil

Une véritable montagne russe que cette courte étape (125 km) qui promet d'être rythmée et nerveuse. Le profil, digne d'un gigantesque half-pipe, donne le vertige: un départ en altitude, depuis San Martino di Castrozza pour monter à 2000m au Passo Rolle. Ensuite, c'est parti pour un grand toboggan de 60 bornes vers la vallée du Sud-Tyrol via Bolzano, sur les routes d'entraînement de Gibo Simoni. Rapidement, le pied de l'Alpe di Siusi sera atteint. Tout se réglera donc sur cette ultime montée interminable de 25 kilomètres en deux paliers. Un premier de 7 kilomètres à environ 7%, avant un long replat. Puis la route remonte sur les 10 derniers kilomètres, les plus durs, à 8,2% de moyenne. Plus on se rapproche du sommet, plus la pente est raide. Sur cette dernière portion, il sera donc possible de creuser de vrais écarts. Cinq jours seulement après le départ, le Giro ne se gagnera pas ici, mais beaucoup l'auront déjà perdu.

__________________________________________________________________________________________________

. ETAPE 10


Date: Mardi 19 mai
Départ: Cuneo
Arrivée: Pinerolo
Type: Montagne
Distance: 262 km
Voir le profil

Ce devait être l'étape reine de ce Giro, par sa distance et la difficulté de son tracé. Mais un mois avant le départ, les organisateurs ont dû renoncer au parcours de cette étape de légende pour raison technique. "La dixième étape, tout en conservant les villes de Cuneo et Pinerolo comme sites de départ et d'arrivée, se déroulera dans sa totalité le 19 mai, en territoire italien, et aura Sestrières comme pic de la journée", a ainsi annoncé RCS le 8 avril dernier. Le Giro a regretté de n'avoir pu obtenir l'abrogation de l'interdiction de transit dans la descente du col de Larche, l'un des cols situés en début d'étape. L'année passée, le Tour de France avait dû modifier l'étape allant jusqu'à Pratonevoso pour la même raison. Le Giro du Centenaire avait prévu l'étape Cuneo-Pinerolo en hommage à l'une des journées les plus fameuses de son histoire, en 1949, quand le "campionissimo" Fausto Coppi avait mené une échappée mémorable sur ce parcours. Restent deux ascensions dantesques: Moncenisio, avec les 6 derniers kilomètres à 9% de moyenne, et l'ascension vers Sestrières (11km à 8,5%). Au sommet, il restera encore plus de 60 kilomètres. Pas sûr, donc, que cette double ascension soit décisive, mais la descente depuis Sestrières est redoutable. Attention également au final, avec la montée de Pra Martino (7km) à 10 kilomètres de Pinerolo. Au final, une étape exigeante, surtout au lendemain de la première journée de repos.

__________________________________________________________________________________________________

. ETAPE 12


Date: Jeudi 21 mai
Départ: Sestri Levante
Arrivée: Riomaggiore
Type: CLM individuel
Distance: 60,6 km
Voir le profil

Un rendez-vous capital à mi-Giro. Les chronos de 60 kilomètres sont rares aujourd'hui sur les grands tours. Sur le Tour d'Italie, il faut d'ailleurs remonter à 1996 pour trouver trace d'un contre-la-montre aussi long. Ce tracé entre Sestri Levante et Riomaggiore est loin d'être taillé pour les purs rouleurs. Une bonne nouvelle pour les grimpeurs comme Damiano Cunego, qui auraient pu perdre toute chance de victoire sur 60km de plat. Là, ils peuvent espérer tirer leur épingle du jeu puisque deux côtes sont au programme, dont le Passo del Bracco, en début de parcours. Au total, 25 kilomètres de montée et presque autant de descente. Un Lance Armstrong au sommet de son art se serait régalé ici. Le parcours convient à merveille au profil d'un coureur comme Ivan Basso. Bref, un chrono atypique, à l'image du parcours de ce Giro 2009. Il n'en est que plus attrayant.


__________________________________________________________________________________________________

. ETAPE 14


Date: Samedi 23 mai
Départ: Campi Bisenzio
Arrivée: Bologne (San Luca)
Type: Montagne
Distance: 172 km
Voir le profil

Retour de la montagne, que le peloton ne quittera plus pendant trois jours. Mais c'est bien le dernier volet de ce triptyque, lundi (voir ci-dessous) qui constituera le morceau de bravoure de ce long week-end. Du coup, il est probable que, dans l'optique de la lutte pour le maillot rose, il n'y ait pas de grands chambardements à Bologne. L'arrivée à San Luca, bien connue des habitués du Tour d'Emilie, rappelle un peu celle de Cesena l'année dernière. Avec cinq ascensions, dont la sèche montée finale dans Bologne, c'est le terrain idéal pour une échappée, avec de bons grimpeurs un peu distancés au général qui disposeraient d'une certaine marge de manoeuvre.

__________________________________________________________________________________________________

. ETAPE 16


Date: Lundi 25 mai
Départ: Pergola
Arrivée: Monte Petrano
Type: Montagne
Distance: 237 km
Voir le profil

Voilà sans doute l'étape reine du Giro, propice à la très grande bagarre si elle n'a pas eu lieu avant. Les cols sont beaucoup plus difficiles que ceux des deux journées précédentes. C'est la journée idéale pour provoquer de gros écarts. Les 150 premiers kilomètres, jamais plats, vont déjà obliger chacun à puiser dans ses réserves. Viennent alors les 100 derniers kilomètres de l'étape, absolument terrifiants avec l'enchaînement de trois ascensions: le Monte Nerone (12 km à 7,5% de moyenne), le Monte Catria (11 km à 8% de moyenne) et enfin la montée finale vers Monte Petrano (10,5 km à 8,2%). Dès le pied du Monte Petrano, les pourcentages offrent de belles possibilités d'attaque, tout comme les cinq derniers kilomètres, à 9,5% de moyenne. La seconde journée de repos étant programmé le lendemain, il n'y aura pas de calcul. Pour les grimpeurs, c'est une occasion en or.

__________________________________________________________________________________________________

. ETAPE 17


Date: Mercredi 27 mai
Départ: Chieti
Arrivée: Blockhaus
Type: Montagne
Distance: 83 km
Voir le profil

Nous sommes cette fois au lendemain du second jour de repos avec une nouvelle étape très originale, de seulement 83 kilomètres. C'est évidemment l'étape la plus courte, mais aussi la plus haute, avec la Cima Coppi de cette édition 2009, au sommet du Blockhaus, à 2064 mètres d'altitude. Une vraie course de côtes. Après 60 kilomètres d'approche que l'on imagine nerveux, le Blockhaus propose une pente de 23 kilomètres à 7,3% de moyenne. Laurent Fignon en garde un mauvais souvenir. Victime d'un coup de fringale, le Parisien avait cédé deux minutes à Francesco Moser en début de Giro, en 1984. Elles allaient peser lourd au final. Il y a trois ans, Ivan Basso y avait pris le maillot rose, mais l'étape s'achevait à mi-pente du Blockhaus, au Passo Lanciano. Cette fois, il faudra aller jusqu'en haut. De quoi mettre le feu au classement général.

__________________________________________________________________________________________________

. ETAPE 19


Date: Vendredi 29 mai
Départ: Avellino
Arrivée: Le Vésuve
Type: Montagne
Distance: 164 km
Voir le profil


Encore un cadre de rêve, au coeur d'un des sites les plus prestigieux de la Péninsule. Magistrale arrivée que celle qui amène le peloton au sommet du Vésuve, surplombant l'une des plus belles baies du monde. Le célèbre volcan ne constitue toutefois pas la montée la plus compliquée de ces trois semaines, mais il s'agit du dernier col de l'épreuve. Si rien n'est joué au général, les prétendants ne manqueront pas de bouger, à l'instar de ce que promet le Ventoux sur le prochain Tour de France. Les 150 premiers kilomètres de l'étape avant d'arriver au pied du Vésuve sont extrêmement vallonnés. Dans la montée finale, les sept derniers kilomètres avoisinent les 8% de moyenne.

__________________________________________________________________________________________________

. ETAPE 21


Date: Dimanche 31 mai
Départ: Rome
Arrivée: Rome
Type: CLM individuel
Distance: 14,4 km
Voir le profil

Pour ce centenaire, les organisateurs ont souhaité mettre en avant toute la richesse de la culture, de la géographie et de l'architecture italienne. Ils ont donc choisi de délaisser Milan, théâtre des habituelles arrivées du Giro, pour la capitale. Et on ne pouvait donc rêver meilleur bouquet final que ce contre-la-montre dans les rues de Rome. Comme lors du prologue à Paris sur le Tour 2003, ou celui de Rome il y a deux ans, le tracé romain permettra d'admirer les merveilles de la capitale italienne, du Forum au Mont Palatin en passant, bien sûr, par le Colisée. Le tracé, lui, ne présente pas de difficulté particulière. C'est donc un vrai chrono pour rouleurs mais la distance, plutôt courte, ne devrait pas provoquer de gros écarts entre les meilleurs. Mais après trois semaines éreintantes, ces 14 kilomètres s'avèreront peut-être bien longs pour certains...
(Eurosport)
Florent_82
Néophyte
Néophyte
Messages : 17
Inscription : 12 mai 2009, 22:17

Re: GIRO 2009

Message par Florent_82 »

Voila étant fan de cyclisme je pense avoir quelques tuyaux a donner, nottelent sur Yaroslav Popovich qui doit avoir une côte énorme mais qui aujourd'hui m'a semblé très très facile.

Sur unibet desfois y a ce style de paris "est ce que le cycliste X va finir dans le top 10"?" bref si vous voyez ce genre de paris n'hésitez pas sur popovich ou lokvist, ils doivent avoir des cotes alléchantes^.
Avatar de l’utilisateur
gaara.om
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 1121
Inscription : 23 oct. 2006, 02:54
Localisation : CANNES
Been thanked : 1 time

Re: GIRO 2009

Message par gaara.om »

Florent_82 a écrit :Voila étant fan de cyclisme je pense avoir quelques tuyaux a donner, nottelent sur Yaroslav Popovich qui doit avoir une côte énorme mais qui aujourd'hui m'a semblé très très facile.

Sur unibet desfois y a ce style de paris "est ce que le cycliste X va finir dans le top 10"?" bref si vous voyez ce genre de paris n'hésitez pas sur popovich ou lokvist, ils doivent avoir des cotes alléchantes^.
en ce qui concerne popovic,franchement,j'y crois pas du tout.popovich va devoir travailler pour leipheimer et brajkovic qui sont les leaders designés de l'équipe astana et cela en depit d'une bonne place au general,aujourd'hui je l'ai surtout vu passer son temps a ramener ses leaders à l'avant du peloton.

un petit prono:

pour moi la victoire finale se jouera entre basso et leipheimer avec une petite preference pour leipheimer qui pour moi a une équipe plus solide que celle de basso

en tout cas cette pemière étape de montagne nous aura donné deux indications:
_les italiens ne peuvent pas s'empecher de rouler les uns sur les autres(lpr-liquigas)
_armstrong n'est pas au niveau(après sa chute du mois dernier c'est pas étonnant)
Florent_82
Néophyte
Néophyte
Messages : 17
Inscription : 12 mai 2009, 22:17

Re: GIRO 2009

Message par Florent_82 »

Pour Popovich c'est sur qu'il ne vas pas gager le Giro mais on a deja vu des soit disant équipiers faire de grosses places au général, en tout cas il m'a fait une très belle impression aujourd'hui.

Pour Leipheimer la stratégie est simple, suivre Basso en montagne et attendre le clm de 62km pour creuser l'écart, après un gars comme Carlos Sastre me parait aussi très en forme et largement sous-estimé.
Pour Armstrong il est vrai qu'il n'est pas tout a fait au niveau mais je ne serai pas aussi expeditif que toi;
- D'abord il n'a plus le rythme de la compétition et donc il va s'améliorer au fil des semaines.
- Sur le dernier kilomètres il a enlever deux dents et a fini en casi-roule libre, je pense que c'était plutot pour ne pas puiser dans ses réserves quitte a perdre 15 secondes.
Avatar de l’utilisateur
The river 38
Expert(e)
Expert(e)
Messages : 1191
Inscription : 18 oct. 2006, 14:42
Been thanked : 1 time

Re: GIRO 2009

Message par The river 38 »

ETAPE 5


Date: Mercredi 13 mai
Départ: San Martino di Castrozza
Arrivée: Alpe di Siusi
Type: Montagne
Distance: 125 km
Voir le profil

Une véritable montagne russe que cette courte étape (125 km) qui promet d'être rythmée et nerveuse. Le profil, digne d'un gigantesque half-pipe, donne le vertige: un départ en altitude, depuis San Martino di Castrozza pour monter à 2000m au Passo Rolle. Ensuite, c'est parti pour un grand toboggan de 60 bornes vers la vallée du Sud-Tyrol via Bolzano, sur les routes d'entraînement de Gibo Simoni. Rapidement, le pied de l'Alpe di Siusi sera atteint. Tout se réglera donc sur cette ultime montée interminable de 25 kilomètres en deux paliers. Un premier de 7 kilomètres à environ 7%, avant un long replat. Puis la route remonte sur les 10 derniers kilomètres, les plus durs, à 8,2% de moyenne. Plus on se rapproche du sommet, plus la pente est raide. Sur cette dernière portion, il sera donc possible de creuser de vrais écarts. Cinq jours seulement après le départ, le Giro ne se gagnera pas ici, mais beaucoup l'auront déjà perdu.

On en saura un peu plus demain...merci GAARA pour tous les détails des étapes importantes :wink:

Prono pour moi demain SOLER qui c'est juste chauffé un peu... manquait pas grand chose...
“Lorsque, dans votre course, vous rencontrez un homme trop las pour vous donner un sourire, laissez-lui le vôtre. Car nul n'a plus besoin d'un sourire que celui qui n'en a plus à offrir.”
Florent_82
Néophyte
Néophyte
Messages : 17
Inscription : 12 mai 2009, 22:17

Re: GIRO 2009

Message par Florent_82 »

Une étape aujourd'hui ou on peut tirer pas mal d'enseignements:

- Lokvist est très fort et va surement maintenant être le leader désigné de la Team Columbia.
- Cunego, Armstrong, Pelizzotti et Bruseghin c'est a dire des outsiders au départ ne joueront surement pas la gagne.
- Menchov est très fort car pour finir mieux que Di Luca (un énorme finisseur), il devait vraiment être très costaud.
- Sastre assure bien, il court intelligemment et je pense qu'il va créer une bonne surprise sur la fin du Giro.
- Basso et Leipheimer seront je pense les deux premiers du Giro, avantage Basso je pense en montagne mais Leipheimer dans le clm et au classement général.

Si vous avez des précisions a apporter n'hésitez pas.
Verrouillé

Revenir à « Cyclisme »